Ecopol, un contrat social pour bien vivre ensemble

En son temps, Voltaire, auteur et visionnaire, avait conçu et mis en oeuvre un contrat social près de Genève, à Ferney, renommée Ferney Voltaire. Plus récemment, les fondateurs de Debian, version principale des systèmes de logiciel libre, utilisée par la majorité des serveurs sur terre, ont eux aussi formalisé un contrat social régulant leurs relations socio-économiques, voir ici. A la Smala, sur la base de nos expériences pratiques de gestion de plus de 40 écohabitats depuis 1993, nous avons identifié neuf critères spécifiques à un écohabitat durable. Ils sont présentés dans notre contrat social Ecopol.

Ci-dessous la version PDF du contrat.

Ici la version wiki de ce contrat social pour le bien vivre ensemble. La version wiki peut être plus à jour, car elle est évolutive.

Voir aussi sur le wiki ici tous les autres articles du chapitre 5 du tome 1 du livre. Ils traitent des prérequis, des moyens déployés pour créer un Ecopol, des services de coaching Ecopol, etc.

Pourquoi neuf critères ? (pensez-vous peut-être!)

En fait, le premier critère n’en est pas un. C’est un ensemble de principes de fonctionnements, résumés en 2 points : modération à la demande et reconnaissance de l’incertitude. La majorité des cohabitas sont ainsi fondés sur des principes, des chartes. Le problème relativement grave, c’est que ces chartes ne sont pas basée sur des critères vérifiables. Comment vérifier qu’on a été solidaire, bienveillant, peu gaspilleur, etc. ? Vu qu’il n’y a pas de vérification objective possible, c’est la porte ouverte aux interprétations et jeux de pouvoir qui en découlent : on garde les gens sympa, on estime avoir été solidaire mais les autres pas, etc…

Il y a donc une charte et 8 critères. Ce nombre exact de critères de succès, et la manière de les appliquer, s’adapte et évolue en fonction de plusieurs paramètres : la culture locale, les avancées sociales qui font que certains aspects deviennent progressivement normaux/évident et non plus spéciaux/innovants, et bien sûr le profil des cohabitants, dont le chemin vers la simplicité volontaire peut prendre des formes très variées.

Cet article est donc aussi un avant-goût du livre Ecopol Tome 2, qui décrit les détails très pratiques de ce contrat social, et surtout la manière de le gérer au quotidien. Car c’est dans les détails de gouvernance, de prise de décision, que les dynamiques de groupe se renforcent ou s’affaiblissent. Les critères du contrat social Ecopol donnent des bases générales. C’est notre travail de coaching qui ait toute la différence entre critères théoriques et applications pratique harmonieuse. Voir nos services ici.

Bonne découverte de notre contrat social.