Incubateur c’est quoi ?

Incuber, c’est soutenir le démarrage et/ou le développement d’une entreprise. Parfois un coup de main ponctuel au bon moment peut aider beaucoup, parfois avec un appui important en temps sur plusieurs années (comme pour APRES-VD ou Bâtir Groupé).

Comment ? En fournissant :

  • des locaux (de travail et/ou de logement) ;
  • des modèles et conseils sur les aspects administratifs ;
  • des aides au financement ;
  • des contact avec des fournisseurs/clients/collaborateurs potentiels (par exemple pour la gestion des comptes, pour des bénévoles au démarrage,…) ;
  • des outils et une équipe web pour bien communiquer et valoriser le projet.

Voir une liste comparative d’incubateurs en Romandie dans ce dossier en PDF (page 36, point 7.3). Cette liste a été réalisée par Smala en 2008-2009, dans le cadre d’une étude sur l’aide au démarrage des micro-entreprises.

Smala a trois particularités qui la différencie d’autres incubateurs :

1. Incubateur social

C’est un incubateur d’innovation sociale et non pas technologique, au service du bien commun, de l’entreprenariat à but non lucratif, des associations de l’Economie Sociale et Solidaire (qui génère elle aussi des emplois et sont des acteurs économiques à part entière). Nous contribuons ainsi aux défis de société impliquant des changements de comportement.

2. Proche des porteurs de projet.

Pour soutenir, nous apportons aussi du logement, des repas, un environnement solidaire et pratique ou du troc de service.

3. Incubateur de réseaux.

Nous soutenons des petites entités qui travaillent en réseau. Si elles ont du succès et voient leur chiffre d’affaires croître, elles se divisent en plusieurs entités, comme des cellules vivantes, plutôt que de grandir trop et perdre leur âme d’entreprise à visage humain.

Autres soutiens

Chaque année, Smala (anciennement Tir Groupé) aide de nombreuses entités (associations, fondations, coopératives, micro-entrepreneurs). Voici quelques exemples amusants :

Le LUFF (Lausanne Underground Film Festival)

Le LUFF a démarré sous forme de mini-festival gore au Labyrinthe de la place Arlaud (premier grand lieu géré par Smala) par l’inspiration d’utilisateurs que nous avions encouragé à « faire quelque chose d’actif plutôt que simplement consommer ». Nous avons très modestement contribué, mais avec de beaux résultats!

Nice Future

En 1997, nous avons formé Barbara Steudler comme stagiaire pour la gestion d’événements (La nuit de la photo), puis l’ancien vice-président de Tir Groupé, Vincent Girardin, qui avait démarré comme bénévole sur une nuit de la photo lui aussi. Tous deux se sont associés pour créer l’agence de communication Bleu-Vert Sàrl puis dans la foulée l’association Nice Future. L’esprit plate-forme de rencontre de Tir Groupé servait justement à cela. Si notre appui était là aussi modeste dans leur démarrage formel d’activité, ce qui est à souligner ici c’est le principe de mettre en réseau des entrepreneurs sociaux en devenir, et de leur permettre de faire des essais d’entreprises sociales en leur partageant nos ressources (statuts et comité existant, comptable, réseau de contacts, mentors..). Cette approche de type laboratoire d’innovation sociale ouvert a permis de donner une chance à des personnes sans expérience, comme l’étaient à l’époque Barbara Steudler et Vincent Girardin, avec certains essais qui se transforment en coopérations durables. D’autres acteurs de l’équipe de Smala ont ensuite aidé les premières années du Festival de la Terre, projet principal de Nice Future, comme Mariette Glauser et Johanna Raphael qui ont géré la cuisine du festival durant deux des premières années, la mise à disposition d’un local de stockage, la réalisation d’animations pour les enfants…

Les Tir Groupés en Europe de l’Est

De 1994 à 1996, nous avons accompagné la création de centres socioculturels inspirés de Tir Groupé en Slovénie, République Tchèque, Hongrie et Bulgarie. C’est le projet « Collective Eye ». Les centres en Bulgarie et Hongrie existent toujours et ont bien évolué en toute indépendance. Les fonds fédéraux attribués via le Conseil Suisse des Activités de Jeunesse a été utile ! Exemple : http://www.photography-now.com/artist/boris-missirkov-georgi-bogdanov

Le réseau des entrepreneurs solidaires

C’est un réseau informel, pour appuyer le lancement du label Ecopol, afin d’offrir une gamme complète de services pour l’écologie communautaire, de l’architecte aux paniers de légumes, en passant par l’interaction avec les projets de développement durable des communes et cantons romands.

Conclusion : tout doucement.

Comme la phrase de Saint-Exupéry « l’essentiel est invisible pour les yeux », l’incubateur de Smala aide le tissu socio-économique régional, tout doucement, sans faire de bruit.

Nous avons eu de très bons résultats en terme de durabilité des initiatives soutenues. Voir page résultats.