L’association Smala

Le but de Smala est d’appuyer et d’entreprendre des initiatives d’écologie communautaires, notamment au niveau de la recherche et de la formation sociale, culturelle et environnementale. Dans ce sens, Smala anime entre autres des lieux où s’expérimente l’art de coopérer et cohabiter de manière innovante et respectueuse de l’environnement, sur le chemin de la simplicité volontaire.

Notre histoire en bref.
Pour plus de détails, voir le livre Ecopol, Tome 1, chapitre 4 sur l’histoire de Smala.
Voir aussi la revue de presse dans notre coin médias.

1990-1992 : 3 ans de gestation au Flon, quartier industriel en pleine mutation dans lequel plusieurs des futurs co-fondateurs de Smala y organisent des happenings, expositions, rencontres culturelles… notamment au MAD, centre alternatif devenu plus tard une grosse discothèque commerciale. Notre première bonne action est de mettre les créatifs en lien (galerie, artistes, studios de musique, artisans…) et de créer la première plaquette pour mettre en évidence « le Flon, un quartier en mouvement ». L’émission Tel Quel de la télévision Suisse vient réaliser un sujet sur le travail de mise en lien des artistes du Flon, et assez rapidement le quartier devient branché (voir articles de la revue de presse).

1993 :  constitution officielle de l’association Tir Groupé, dans le lieu mythique « le Labyrinthe », place Arlaud 1, un dédale de 32 pièces et une cuisine. Parmi les co-fondateurs : Céline Hornemann, Mariette Glauser, Johanna Raphael, Marie-Jane Berchten, Jérome Knobl et John Alastuey. Théo Bondolfi imagine et coordonne le développement de ces ruches créatives. Le succès est immédiat, plus de 40’000 personnes visiteront le labyrinthe en 3 ans, avec expositions, concerts, bureau d’appui aux artistes, accueil d’invités internationaux et entraide sociale pour personnes en transition. La ville de Lausanne est une partenaire de qualité qui nous permet d’ouvrir la voie vers une nouvelle forme d’animation socioculturelle mélangée avec un esprit d’écoquartier participatif… avant l’heure !

1996 : déménagement de notre siège à la place du Château. Les activités de coopération (ruche créative) sont séparées des activités de cohabitation. Le canton de Vaud devient partenaire, aux niveaux culture, immobilier et réinsertion socioprofessionnelle. La confédération finance l’adaptation de notre manière de développer des ruches créatives dans 4 pays de l’Est en pleine transition sociétale : la Slovénie, la République Tchèque, la Bulgarie et la Hongrie.

1997 : en tant que co-fondateurs, nous laissons les rennes de Tir Groupé à une nouvelle équipe, et créons l’association Smala pour se concentrer sur le co-habitat, au chemin de Chandieu (n°15 puis n°11). Nous rebondissons ensuite à la place du Tunnel 18, un bâtiment de 40 pièces pour 1200 m2 habitables nommé Tricycles. La motivation s’effrite au fil des déménagements, mais globalement nous plions sans casser, comme le dit bien Mariette dans le film sur les 15 ans de Smala.

2003 : l’association Tir Groupé est dissoute par la nouvelle équipe. L’équipe initiale a les deux activités (co-habitat et flambeau pour poursuive l’esprit initié en 1992. Depuis 2003, c’est Smala qui anime des projets d’innovation sociale et culturelle.

Dès 2004 : les activités de Smala s’inscrivent sur le long terme. Nouvelles maisons, nouvelles activités. Appui à la création d’une coopérative d’habitation.

2013 : fête des 20 ans, lancement du label de qualité de vie Ecopol. Plusieurs terrains sont réservés pour acheter et construire en coopérative d’habitation…