Les 9 Commandements du bien-vivre ensemble

Édito de la newsletter d’avril 2019.

1. PARTENAIRES. Gardons en tête que nous sommes des partenaires sociaux. L’union fait la force. Nous avons besoin les uns des autres.

2. ÉQUILIBRES. Trouvons nos rythmes et équilibres entre solitude, famille et communauté.

3. RESPONSABILITÉ. Prenons quelques engagements, et tenons-les.

4. COMMUNICATION NON VIOLENTE. Visons à avoir la parole impeccable, parlant juste le nécessaire, d’un ton agréable, sans mauvaises blagues ou mots injurieux. Ne commentons pas les fautes des autres, évitons les commérages.Et si nous n’y parvenons pas, pardonnons-nous dès que possible.

5. DIVERSITÉ D’OPINIONS. Ayons l’esprit ouvert, tant pour respecter les opinions des autres que pour savoir comment être en désaccord, paisiblement.

6. POSITIVITÉ. Ensemble, soyons gais et optimistes.Irradions autour de nous une atmosphère de gentillesse et de confiance.Louons les bonnes actions, même sans savoir qui les a faites.

7. EN PHASE. Évitons d’interférer dans les dynamiques existantes sans y être invités. Montrons de l’intérêt pour tout ce que les autres font ou aiment. Réjouissons-nous avec ceux qui se réjouissent, et soutenons ceux en détresse. Participons aux activités célébratives pour affermir nos liens.

8. GRATITUDE. Sachons dire merci de la manière qui convienne à chacun-e, reconnaître les contributions, être toujours capable d’exprimer de la gratitude.

9. CULTURE DU DON. Tentons d’éviter d’être mercenaires, ne faisons pas le bien de manière calculée.

Et si nous n’y parvenons pas parfois, pardonnons-nous vite, sans intermédiaires, simplement.

Lire la suite

10 RÈGLES D’OR DE LA DYNAMIQUE COMMUNAUTAIRE SMALA

Édito de la newsletter de juin 2019.

photo_2018-05-23_17-58-59

Ces règles ont été rédigées dans le cadre d’un projet pédagogique Européen réalisé par la Smala, avec les participants au camps d’été 2017 de Grandvaux sur la résilience communautaire.

1 – S’engager dans un processus d’apprentissage individuel et collectif permanent.

2 – S’écouter réciproquement, se donner la parole.

3 – Faire ce que l’on dit, et dire ce que l’on fait.

4 – Tout projet est attribué à un-e seul-e responsable, au mérite (qualité et quantité des contributions passées).

5 – Avant de se considérer comme déchargé des prestations que l’on s’est engagé-e à fournir, demander une validation à ses clients.

6 – Reconnaître l’incertitude en s’adaptant aux imprévus.

7 – Exprimer ses difficultés (souffrances, insatisfactions) aux personnes directement concernées, et non pas à des tiers (confidences, rumeurs…).

8 – Adopter un comportement plus modéré si on nous le demande (ma liberté s’arrête là où commence celle des autres).

9 – Pratiquer l’alerte préventive de conflits (communiquer ses propres limites à respecter) et la médiation si les limites sont franchies.

10 – Contribuer à faire évoluer et compléter ces règles après les avoir pratiquées quelque temps.

Lire la suite

ECOVILLAGES, UNE ÉCOLE DE VIE HORS DES SILOS

Édito de la newsletter de novembre 2018.

tunisia-1748229_1920

 

 

T’es dans quel silo ? Dans notre société, il semblerait que presque tout fonctionne en “silos”. C’est un nouveau terme métaphorique pour désigner les environnements sociaux et professionnels très cloisonnés. Hyper-individualistes. Où le chacun pour soi règne.
Concentrons-nous ici sur l’aspect professionnel des silos. On doit entrer dans des cases. Accepter d’être catégorisé. Pierre Rabhi blague en disant que nous travaillons dans une boîte, sortons en boîte le samedi soir, et finissons notre vie dans une boîte. Une des premières questions pour faire connaissance entre inconnus est « tu fais quoi dans la vie ? », et si on a l’idée de répondre « le moins possible », ou simplement « plein de trucs différents », on passe vite pour un-e original-e, hors cadre, peu « inclus-e », hors normes. Et oui, notre chemin de vie nous guide dès nos débuts vers l’apprentissage d’un métier spécifique, d’un savoir faire, plus que d’un savoir être. Ce qui donne des gens très compétent dans leur segment (leur silo), mais pas toujours très l’aise avec la réalité de l’autre. Quant au savoir-être, il se développe par la diversit des expériences socio-professionnelles, en se reliant aux autres, en pratiquant des arts socialisant comme le théâtre d’improvisation ou le clown, par les voyages en groupe, la participation à des comités d’associations, l’entraide interculturelle et intergénérationnelle… Mais la société est si compétitive et nos journées sont si chargées que nous sommes vite découragés par ces engagements « en plus » de notre vie professionnelle spécialisée, et devons souvent nous concentrer sur nos savoir-faire répétitifs, industriels, à l’image des Temps Modernes déjà dénoncés par Chaplin il a près d’un siècle. Et oui, en associant simplistement la réussite de sa vie au confort matériel plutôt qu’au développement social et spirituel, la tendance consumériste nous amène “par la force des choses” à se spécialiser dans un secteur pointu, pour devenir expert ou exécutant.

 

Lire la suite

Des raisons d’espérer… et de se réjouir à Cheiry et Grandvaux.

Édito de la newsletter de mars 2017.

edito3_img2

Comment espérer et se réjouir des aventures de la Smala si nous n’avons pas de gros problèmes ? A priori, c’est une drôle de question, mais en fait, quand on n’a pas de problèmes, on s’agite moins donc on attire moins l’attention. Et on ne le sait que trop bien : pour être commercialement compétitifs, les médias qui dépendent de la publicité sont pris dans une surenchère de nouvelles aux titres chocs pour flatter nos bas instincts (peurs, indignation, désirs de consommation…). Cela crée de bien mauvaises dépendances à l’info-poubelle, et nous détourne des infos lentes, plus subtiles et moins enthousiasmantes.

Lire la suite

Atelier découverte mosaïque 24-25 juin 2017

Samedi et dimanche 24-25 juin, un week-end pour apprendre les ficelles de la création de mosaïques, avec Catherine Favre. Prix pour les deux jours : CHF 50.-/personne, repas de midi inclus. Au programme : formation autour de toutes les étapes de réalisation de mosaïques et céramiques créatives sur divers plans (escaliers, tables, sols, murs), à l’intérieur comme à l’extérieur. Tous les niveaux sont les bienvenus ! Lieu : Maison Smala, rue de la Gare 5, 1091 Grandvaux, juste derrière la gare. Plan d’accès ici. Horaires : Jour 1, sam 24 juin : 10h30-17h30 Jour 2, dim 25 juin : 11h30-18h30 Inscriptions ici.

Lire la suite

Immersion de 72 heures

edito3_img

Vous souhaitez vivre une expérience hors du commun au sein de nos écovillages afin de développer des compétences humanistes, apporter votre créativité, ou tout simplement découvrir l’univers Smala?

Vous avez la possibilité maintenant de venir dormir sur place, partager 72 heures de repas, d’entraide, d’intégration, pour voir nos réalités, concrètement.

Cette formule est proposée en continuation d’une rencontre Smala CoCo2. Vous venez idéalement le matin même de la rencontre et repartez le soir d’après. Si vous avez déjà participé à une rencontre Smala CoCo2, vous pouvez faire votre immersion indépendamment de cette rencontre.

Lire la suite

Ecovillage à l’ONU : invitation 27 sept. 14h30-16h

Le GEN invite les amis de La Smala à participer à une table ronde sur le thème Ecovillage et stratégies de transition [voir le flyer ci-dessous].


Cet événement aura lieu le mardi 27 septembre de 14h30 à 16h au Palais des Nations, en marge de la 33e session du Conseil des Droits humains qui se tient à Genève du 13 au 30 septembre.
Les présentations seront en anglais. Pour accéder au Palais des Nations, il faut impérativement s’inscrire par retour de courriel à vita.dewaal@ecovillage.org en indiquant vos nom et prénom (dernier délai: mardi 20 septembre).
UN Event 27 Sept

Lire la suite 1 commentaire

Inauguration écolieu Smala Chéri à Cheiry 21 août 2016

Photo inauguration Cheiry2

L’inauguration de notre écolieu de Cheiry, le 21 août 2016, fut un beau moment. Nous avons eu l’honneur de la présence et d’une allocution de Mme Anne-Claude Demierre, la conseillère d’Etat de Fribourg en charge du département de la Santé et des Affaires Sociales, dont voici un extrait:

[…]
A l’heure de l’individualisme forcené, vos projets sont très inspirants, car ils sont porteurs de sens. Ces valeurs de partage et de solidarité permettent de mieux vivre ensemble dans des espaces qui impactent peu l’environnement. Ce sont des projets où la mixité socioculturelle et le rapprochement intergénérationnel trouvent tout leur sens.
Vos réflexions et vos réalisations sont ainsi très intéressantes dans le contexte démographique actuel. Notre population ne grandit pas seulement, elle vieillit également. La part des personnes âgées ne va cesser de croître ces prochaines années.
[…]
Comme ministre de la santé et des affaires sociales, je souhaite poursuivre ce travail de rassemblement, afin que notre canton continue à avancer vers davantage de qualité de vie et de cohésion sociale pour toutes et tous.
Il en va de notre responsabilité de travailler ensemble dans la concertation et la transparence pour relever les grands défis que doit affronter notre canton. Votre engagement citoyen est un signal extrêmement positif pour les réflexions que nous menons au niveau cantonal !
Je vous remercie de votre attention et je vous souhaite une belle inauguration.

Voici ce que nous a écrit une de nos membres après cette journée :

Un grand merci pour cette magnifique journée, à la fois relax/amicale et officielle; un très beau moment de joie et de communication, sans parler du plaisir du petit palais, grâce à tous/toutes, et de celui du jour avec toutes ses merveilles architecturales et écologiques; mes remerciements aussi aux habitants de ce lieu qui ns ont ouverts chaleureusement leur porte. Bravo à tous les artisans de Chéri !

 

Lire la suite