Nos résultats concrets sur 2015 à 2019

En 2013-2014, après 20 ans d’activités dans des écolieux temporaires loués, nous avons formalisé un cadre pour acheter en coopérative et créer des écovillages avec notre méthode dite Ecopol. Voici nos résultats 5 ans plus tard.

– Création de deux écolieux durables à Grandvaux et Cheiry. Après 40 lieux temporaires loués ou prêtés, c’est un soulagement de ne plus devoir quitter un lieu dans lequel nous avions mis notre amour ! Pour y parvenir, nous avons dû réunir des fonds de privés, puis convaincre des banques, et obtenir toutes les autorisations. C’est un vrai parcours du combattant, réussi.

– La Smala est devenue la première structure de Suisse romande à devenir membre des réseaux internationaux d’excellence dédiés aux transitions sociétales, ENOLL (réseau des Labos Vivants) et le GEN (Global Ecovilage Network).

– une douzaine de nos projets pédagogiques ont été sélectionnés par l’UE et la Confédération, pour former des formateurs à la transition socio-écologique, sur des thèmes comme la résilience communautaire (formations pour garder confiance malgré les conflits relationnels), l’écoconstruction avec des matériaux naturels (car la grande majorité des écoconstruction utilisent surtout du plastique et du béton pour obtenir le label Minergie !) et la création de micro-entreprises artisanales. Voir ici les rapports de notre institut de recherche et formation.

– soutien au démarrage d’une quinzaine de micro-entreprises artisanales qui fonctionnent aujourd’hui : écoconstruction, formation internet éthique, repas bio…

– 3’000 visiteurs venus s’inspirer pour réaliser leurs projets d’écolieux durant près de 150 rencontres didactiques Smala CoCo ou des conférences…

– 120 membres ayant placé près de 3 millions de francs sur nos projets immobiliers non spéculatifs.

ÉCOVILLAGES LA SMALA EN CHIFFRE FIN 2019

Depuis 1993 : gestion de 40 ruches créatives et écologiques « temporaires » (louées, prêtées).

Patrimoine acquis : 5 maisons sur 3 sites (Grandvaux, Cheiry, Lucens) pour ~ 80 personnes.

Membres : ~180, dont 120 ayant placés des fonds dans la coopérative Bâtir Groupé et 60 membres des divers comités, groupes de travail et conseils scientifiques.

Fonds à ce jour : 2,7 millions de chf (mio), placés sur des cycles de 4 ans.

Intérêt sur placement (dès 10’000chf) : 2 %, soit 0,5 % de + que le taux de référence CH (1,5%).

Somme moyenne placée par nos membres : environ 40’000 chf.

Fonds déjà restitués depuis 2016 : 1,5 mio (donc total placés 4,2 mio).

Respect des délais de restitution : 100 % depuis nos débuts en 2013 (grâce à la gentillesse de nos membres, car env. 30 % ont accepté un report de délai de 3 à 24 mois, merci à vous!).

Club Social : 4 rencontres/an (repas gastro bio, fêtes, conférences), nous reliant au-delà de l’intérêt financier. Des moments conviviaux, pour partager nos expériences de transitions.

Budget 2020 : env. 800’000.- chf, la majorité provenant des loyers et des formations, couvrant les hypothèques et amortissement bancaires, avec 20-30 % dédiés à la gestion des projets d’innovation.

Micro-entreprises co-créées par année : 3 en moyenne (écoconstruction, internet, formation…).

Aide de l’état : 5-10 % de notre budget, provenant essentiellement de la confédération CH et l’UE.

Nombre d’entités partenaires : 5, soit La Smala (association, qui anime avec formations, cours, entraide),Bâtir Groupé (coopérative, d’utilité publique qui achète-construit-loue-gère), Ynternet.org (Fondation pour l’internet éthique : conférences TEDxGeneva, recherche académique), APTES (stages, insertion socio-professionnelle) et des artisans écoconstructeurs.

L’équipe : 42 personnes équivalent à environ 16 plein temps, composée d’animateurs socioculturels, artisans écoconstructeurs, cuisiniers, chercheurs académiques, économistes humanistes, formateurs, éducateurs, organisateurs d’événements, architectes, informaticiens, comptables, juristes, médiateurs, coordonnée par une direction collégiale de 6 personnes (administration, écoconstruction, recherche et formation, finances, events TEDxGeneva). La plupart consultant indépendants, avec une dizaine de stagiaires/bénévoles se formant à l’écologie communautaire entrepreneuriale.

* Nous précisons bien que ces chiffres sont à conserver dans leur contexte. Nous restons une structure modeste, fonctionnant en bonne partie grâce au bénévolat. Nous sommes des entrepreneurs sociaux, dédiés à cette transition écologique que avons choisi de stimuler avec des actions concrètes, duplicables ailleurs, pour inspirer les changements de modes de vie en cours.