UNE BELLE HISTOIRE DE VIVRE ENSEMBLE EN 10 LABOS

Édito de la newsletter de février 2019.

photo_2018-05-23_17-58-59

Que diriez-vous si vos voisins vous proposaient de s’organiser pour mettre 150 chf par mois et par adulte pour partager des légumes bios, une cafétéria, des repas sains à petit prix, un bureau co-working, des véhicules, des matériaux naturels pour l’écoconstruction, une salle polyvalente (de cours, sports, fêtes…), un système de recyclage, des produits de nettoyage faits maison, un jardin didactique en permaculture ?

Dans le même esprit d’acteurs du terrain que les manifestations étudiantes pour le climat inspirées de Greta Thunberg, nous avons commencé à développer 10 labos vivants. Notre but est de pour stimuler un des aspects les plus délicats de la transition écologique : notre partage en voisinage. Le modèle s’adapte à divers lieux : hameau, immeuble locatif en ville, quartier de villas, nouvel écoquartier…

Concrètement, ces 10 labos sont réunis dans un lieu que nous avons commencé à aménager comme un musée vivant, interactif. Nous y proposons des découvertes pédagogiques pour petits groupes, de 2h à une journée, incluant visite guidée, jeux, conférence, conseils, repas…

L’objectif est préparer et tester jusqu’en été 2020, puis d’inaugurer.
Voici les 10 labos du vivre ensemble qui pourront progressivement être adapté à d’autres lieux :

  • 1. Recyclages ménagers
  • En 2018, la Suisse recycle moins que la Slovénie, le Pays de Galle, la Corée du Sud, Taïwan (9e position). De plus, nous vivons dans le 3ème pays produisant le plus de déchets par habitant en Europe avec 733 kg par habitant et par année.
    Ce labo montre les bonnes pratiques ménagères en matière de gestion des déchets ménagers, lombricompostage, récupération et transformation des déchets sur place.
    Partenariats : summitfoundation.org pour les déchets, biocapi.ch pour toilettes sèches (compost).

  • 2. Fabrication produits de nettoyage naturels (vaisselle, sols, savons…)
  • En 2016, rien qu’à la station d’épuration des eaux (STEP) de Vidy (Lausanne), plus de 10 tonnes de produits phosphorés provenant des détergents (vaisselle, sols). Le phosphore est interdit en Suisse dans les lessives depuis 1986, mais pas encore dans les produits de vaisselle ni de lave-vaisselle. L’union européenne a interdit l’utilisation des phosphores pour les produits lave-vaisselle au 1er janvier 2017, mais la Suisse qui était pionnière dans ce domaine ne fait que l’envisager.
    Déjà en 2011, la Fédération Romande des Consommateurs (FRC) avait démontré que nous pouvons laver sans phosphate, à moindre coût, sans perte de temps ni de qualité ! Faire ses produits en famille ou entre voisins dans un immeuble, c’est bon pour le porte-monnaie, et c’est un loisir sympa pour passionnés de chimie, biologie, logistique…

  • 3. Cuisiner simple, bio & local
  • Les habitants suisses jettent en moyenne 2,3 millions de tonnes de nourriture par an. Ce qui représente comme dépenses 4 milliards de CHF/an. Ce gaspillage est donc de 94 kg/an par habitant, ce qui est égal à une somme annuelle moyenne de 2’000.- CHF.
    Pour bien consommer et manger à petit prix, et pour considérer l’alimentation comme un médicament de prévention santé, ce labo met en valeur des pionniers comme Ugly Fruits (fruits moches bio à prix abordables), Äss-Bar (recyclage des invendus en pâtisserie dans toute la Suisse), Raw-Lab (alimentation crue et bio).. Nous y organisons 15 à 30 repas par mois entre habitants, co-workers et invités, au gré des agendas. Nous y documentons comment bien manger à petit prix.

  • 4. Vitrine avec dépôt-vente directe de produits du terroir
  • En 2018, seules 22% de l’ensemble des exploitations agricoles vendent directement leurs produits aux consommateurs.
    Pour mettre en valeur cette consommation en tant que consomm-ACTEUR, nous collaborons avec des producteurs du Salon des Vins bio de Lavaux, des membres de la Fédération Romande de l’Agriculture Contractuelle de Proximité (fracp.ch), la foire Agri-Bio et la semaine du Goût.

  • 5. Jardin didactique (permaculture)
  • Quand on parle de pollution des sols, on pense souvent aux déchets artisanaux et industriels anciens, mais ce ne sont pas les seuls polluants. Cette pollution, qui a pour origine plusieurs dizaines d’années de mauvaises pratiques, a plusieurs causes comme l’incinération d’ordures en plein air ou l’utilisation excessive d’engrais chimiques par des jardiniers amateurs.
    Vous pourrez découvrir les bonnes pratiques : potager bio, herbes pour phytothérapies, hôtel à insectes pour la biodiversité, plantes comestibles locales et anciennes. Des collaborations ont été déjà établies avec notamment la fondation ecojardinage.ch, les écopaysagistes de dessine-moi un jardin et divers experts intervenants.

  • 6. Salle de cours et conférences (polyvalente) : l’écologie numérique et économique
  • Pour les cadres des secteurs publics et privés, comme un think tank participatif, ce centre de Grandvaux ouvre la porte aux questions des pratiques quotidiennes en société.

    Axe numérique: Smart Cities, citoyenneté numérique, prévention de l’infobésité, éthique… Chaque année dans l’espace web circulent 10x plus de “mauvaises” info par rapport aux “bonnes” info. Ce sujet n’est que la pointe de l’iceberg de nos défis pour des bonnes pratiques numériques. Et celles-ci existent : wiki, Culture et logiciels libres, crowdsourcing, ethic data management… Nous apportons des solutions sur mesures via notre partenaire Ynternet.org (V-P Florence Devouard, qui a présidé la fondation Wikimedia USA) pour, notamment, migrer ses ordinateurs sous logiciel libre, publier nos recettes et modes d’emplois sous licence CreativeCommons

    Axe économique: société à 2000 Watts, et évolution des habitudes en entreprise, réduction des consommations et simplicité volontaire, recyclage et lutte contre le gaspillage… Cette démarche est promue notamment via le réseau mondial des écovillages (GEN) dont la Smala est seule représente en romandie, contribuant ainsi à générer la confiance dans les changements de pratiques, vers plus de sobriété et de simplicité.

  • 7. Co-working de projets écologiques : un incubateur d’innovation socio-écologique
  • C’est le premier centre co-working dédié à l’innovation sociale en romandie. Il est codirigé par notre partenaire l’association APTES.ch, Association pour la Promotion de la Transdisciplinarité et de l’Entrepreneuriat Social. Nous y offrons des stages de 6 mois pour créateurs d’entreprises d’innovation sociétale, et avons déjà aidé plus de 100 micro-entrepreneurs et chercheurs d’emploi sur 2007-2018.

  • 8. Arts et artisanats DIY avec signalétique pédagogique (musée vivant)
  • Ce labo combine oeuvres d’artistes confirmé (à fort coefficient poétique) et présentations de solutions artisanales basée sur le recyclage d’objets courants. Une signalétique pédagogique est aussi réalisée par des artistes, pour documenter les pratiques des labos.
    De plus, ce labo permet de présenter cet écococentre comme un musée vivant à visiter.

    Il pourra donc regrouper :
    A) Des artistes spécialisés en créations pour les transitions sociétales, avec une dizaine d’artistes dont certains déjà pré-sélectionnés (architecture organique et/ou anthroposophe avec K-Soul, bande dessinée Squarzoni, écrivain Bernard Werber, peintres-installateurs Olivman, musicien MC Romulus, Naomi Klein) ;
    B) Des acteurs des Hautes Écoles spécialisées de Romandie (HES-SO) ;
    C) Les réseaux internationaux d’innovation écologique, notamment les technologies DIY (Do It Yourself) tels OpenSourceEcology, PreciousPlastic.com…

  • 9. Écoconstruction avec matériaux naturels
  • Aujourd’hui, près de 40 % de l’énergie consommée en Suisse sert à approvisionner les bâtiments. Il existe en Suisse encore 1,5 million de bâtiments qui ont besoin d’être rénovés. Au-delà de l’efficience énergétique, nous y présentons les matériaux et systèmes naturels réalisés dans nos diverses maisons construites par nos artisans, avec leur impact sur la qualité de vie et les gestes du quotidien (exemple : chauffages à pellets, peinture à l’argile, écobéton, réseau 12 volts, eau de pluie pour potager…).
    Durant la visite sous forme signalétique et de catalogue, le public trouve des solutions concrètes, avec coûts au m2 ou m3, options d’artisans conseillés, options de matériaux…

  • 10. Escape room sur les risques d’extinction de l’humanité
  • Ces risques sont réels. Pour sensibiliser le public, nous créons un jeu dans une pièce dite “escape room” : enfermés pendant 60 minutes, un groupe de 4 à 6 personnes tente d’en sortir en résolvant des énigmes. Thème choisi : les risques d’effondrements de société découlant de la 6e extinction de masse (dite de l’anthropocène), sur une base scientifique. Les événements forts des alertes d’experts depuis les années 1970 y sont présenté de manière ludique.

    Sources des chiffres et statistiques : voir lasmala.org/stats-labo-vivant.

    Alors imaginez-vous en 2021 arriver avec des amis dans notre écolieu où des gens cohabitent, mangent sainement, coopèrent, présentent les innovations du vivre ensemble, utilisent des logiciels libres, recyclent beaucoup, festoient, partagent des véhicules, chacun à leur rythme. C’est cela que nous construisons, dans ces murs en bois que nous habitons.

    Et pour bien avancer, nous allons organiser un chantier festif en été 2019 pour réaliser la partie jardin et déco créatives. Ce sera tout juillet et août 2019, vous pouvez réserver et nous contacter dès maintenant par retour de courriel.

    Lire la suite

    Richard Stallman tour de conférences 2019

    R. Stallman conf. workshop 1-13 avril 2019 chez vous ?

    (GÉNÉRAL) Flyer Stallman tour 2019

    A l’heure des enjeux éthiques et de durabilité numérique, la fondation Ynternet.org organise une tournée de conférence d’un de ses membres phare, co-fondateur du mouvement des logiciels libre et de la philosophie de l’éthique numérique, Dr Richard M. Stallman (voir ici son TEDxGeneva talk).

    Déroulement de l’intervention, pour accueillir dans votre lieu / institution une demi-journée de cette tournée :

    • Langue de la conférence : français ou anglais
    • Durée : 2h30 à 3h (inclu Q/R, dédicace finale, apéritif), avec option workshop (12 à 200 pers) sur la journée
    • Date : 1-13 avril 2019, https://doodle.com/poll/xfptgpsqvxybfzqz pré-réserver ici doodle 08h-12h, 13h-17h, 18h-22h
    • Coût indicatif : conférence 1’500.- chf, avec workshop 4-8 heures 2’000.- chf (à négocier au cas par cas, selon la date et les soutiens possibles de tiers)
    • Livraison par nos soins : affiche + flyers, communiqués de presse et campagne de
      communication « RMS Tour et l’éthique numérique 2019 »

    Pour participer simplement au déroulement de l’une de ces demi-journée, plus de détails dans les semaines à venir !

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    ETHIQUE & NUMERIQUE par Richard Stallman, USA

    Une tournée de conférences & workshops du 1-13 avril 2019 en Suisse romande, Suisse alémanique et France voisine.

    Samedi 6 avril 17h30-22h : Richard Stallman (alias RMS, from USA) Conférence et repas participatif dans notre Living Lab de Grandvaux.Inscriptions ici.

    Initiateur du logiciel libre et figure à la base des concepts de GNU/Linux, de Copyleft, des communs numériques (ie. Wikipédia, Logiciels ouverts et libres), précurseur des données ouvertes (open data) et des ressources éducatives libres (open educational resources).

    Thèmes : éthique dans la santé numérique, philosophie de l’informatique libre, privatisations et partages dans le numérique, les pratiques du libres et des licences copyleft.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    << Ynternet.org intervient sur les thèmes de l culture libre (partage, culture collaborative) dans le cadre du lancement du nouveau CAS « collaboration@work » (en partenariat avec l’HEG-GE, voir le dossier en pièce jointe), ce qui donne accès à 12 crédits ECTS, résultat utile pour booster la collaboration interne au travail. >>

    Lire la suite

    ECOVILLAGES, UNE ÉCOLE DE VIE HORS DES SILOS

    Édito de la newsletter de novembre 2018.

    tunisia-1748229_1920

     

     

    T’es dans quel silo ? Dans notre société, il semblerait que presque tout fonctionne en “silos”. C’est un nouveau terme métaphorique pour désigner les environnements sociaux et professionnels très cloisonnés. Hyper-individualistes. Où le chacun pour soi règne.
    Concentrons-nous ici sur l’aspect professionnel des silos. On doit entrer dans des cases. Accepter d’être catégorisé. Pierre Rabhi blague en disant que nous travaillons dans une boîte, sortons en boîte le samedi soir, et finissons notre vie dans une boîte. Une des premières questions pour faire connaissance entre inconnus est « tu fais quoi dans la vie ? », et si on a l’idée de répondre « le moins possible », ou simplement « plein de trucs différents », on passe vite pour un-e original-e, hors cadre, peu « inclus-e », hors normes. Et oui, notre chemin de vie nous guide dès nos débuts vers l’apprentissage d’un métier spécifique, d’un savoir faire, plus que d’un savoir être. Ce qui donne des gens très compétent dans leur segment (leur silo), mais pas toujours très l’aise avec la réalité de l’autre. Quant au savoir-être, il se développe par la diversit des expériences socio-professionnelles, en se reliant aux autres, en pratiquant des arts socialisant comme le théâtre d’improvisation ou le clown, par les voyages en groupe, la participation à des comités d’associations, l’entraide interculturelle et intergénérationnelle… Mais la société est si compétitive et nos journées sont si chargées que nous sommes vite découragés par ces engagements « en plus » de notre vie professionnelle spécialisée, et devons souvent nous concentrer sur nos savoir-faire répétitifs, industriels, à l’image des Temps Modernes déjà dénoncés par Chaplin il a près d’un siècle. Et oui, en associant simplistement la réussite de sa vie au confort matériel plutôt qu’au développement social et spirituel, la tendance consumériste nous amène “par la force des choses” à se spécialiser dans un secteur pointu, pour devenir expert ou exécutant.

     

    Lire la suite

    (A lire comme on déguste un dessert) – Accueillons Antanas Mockus ensemble.

    (A lire comme on déguste un dessert) – Accueillons Antanas Mockus ensemble.

     

    Édito de la newsletter de mai 2017.

    Mockus vient passer une semaine à la Smala. Vraiment. C’est pas une blague. Il est pour nous un superhéros, une source d’inspiration majeure. Triple champion du monde dans la catégorie poids lourds des visionnaires humanistes, Antanas rejoint pour nous le cercle exceptionnel des accoucheurs-réconciliateurs d’une mondialisation heureuse. Vous avez aimé Pierre Rabhi sur la décroissance ? Elizabeth Kübler-Ross sur l’acceptation de la mort (seule Suissesse parmi les 100 personnalités qui ont le plus changé le 20e siècle selon le Times) ? Paolo Freire sur la théologie de la libération (Brésilien exilé à Genève) ? Rudolf Steiner sur l’anthroposophie à Bâle ? Albert Jacquard (un des parrains de la Smala) sur l’assignation à résidence sur Terre ? Vous allez a-do-rer Mockus.

    Quelle histoire !!!

    Lire la suite

    Des raisons d’espérer… et de se réjouir à Cheiry et Grandvaux.

    Édito de la newsletter de mars 2017.

    edito3_img2

    Comment espérer et se réjouir des aventures de la Smala si nous n’avons pas de gros problèmes ? A priori, c’est une drôle de question, mais en fait, quand on n’a pas de problèmes, on s’agite moins donc on attire moins l’attention. Et on ne le sait que trop bien : pour être commercialement compétitifs, les médias qui dépendent de la publicité sont pris dans une surenchère de nouvelles aux titres chocs pour flatter nos bas instincts (peurs, indignation, désirs de consommation…). Cela crée de bien mauvaises dépendances à l’info-poubelle, et nous détourne des infos lentes, plus subtiles et moins enthousiasmantes.

    Lire la suite

    Que partageons nous avec nos voisins

    IMAGE 2018-05-24 13_56_13

    Concrètement, que connaissons-nous de nos voisins ? Que partageons-nous avec eux ?

    Comment passer du voisinage subi au voisinage choisi ? La Smala répond : ben… en créant des Ecopol, pardi ! Un Ecopol, c’est avant tout un contrat social, à découvrir ici.

    Lire la suite

    Créer un écovillage : 90% d’échecs ! Pourquoi ?

    Édito de la newsletter d’avril 2017.

    RIE3

    Généralement, un seul projet sur dix émerge et dure, selon plusieurs publications. Alors pourquoi donc cela ne fonctionne pas si facilement ? Et comment améliorer les probabilités de succès ?

    Lire la suite

    Transitions écologiques le 1er sept 2018 : débat, dégustations, concert

         
    Ecohabitat de la Smala Rue de la Gare 17 / 1091 Grandvaux / Terrasses en Lavaux Lancement du 1er centre de formation aux transitions écologiques et sociétales Ecovillages – Labo Vivant – Economie Solidaire – Vivre Ensemble – C’est maintenant Pour participer, 3 options : Ici le flyer de l’évenement. 13h30-16h : débat politique, mini-forum & réseautage (entrée avec badge). 16h-21h : entrée libre, apéro-concert par Alexandre CELLIER, terrasses en Lavaux. Dégustations de vins Bio et Biodyn du Lavaux par des fondateurs de Lavauxvinbio.ch, avec vente de bouteilles à l’emporter (dès 15.- chf). Dès 17h30 : visite des ateliers-labos Ecopol de la Smala, détails ici (17 pages PDF). C’est à 2 min. de la Gare de Grandvaux, venez en train !

    Lire la suite

    Smala participe à la Semaine Suisse du Goût !

    La Semaine Suisse du Goût se déroulera ce prochain mois de septembre dans toute la Suisse.

    Smala participera à cette initiative en organisant deux événements.

    1. Un repas Mini-Gastro en Lavaux le samedi 22 septembre à partir de 18h30.
    plats et 2 verres de vin bio-dynamique du terroir pour le prix de 60.- CHF.

    Réservation indispensable avant le 14 septembre ici.

    Super CoCo

    1. Rencontre Smala CoCo² – Spéciale semaine du goût le dimanche 23 septembre à partir de 16h30.

    Diverses dégustations créatives et buffet de salade. Un livre sur l’économie solidaire et compris dans le prix de 30.- CHF.

    Réservation recommandée ici.

    Où ? À la Maison Berber (rue de la gare 17, 1091 Grandvaux, voir carte ici).

    Avec quels partenaires ? Smala aura le plaisir de vous présenter des produits frais du terroir avec des partenaires comme Le Domaine Piccard, Féeries Crues, Raw-Lab, Ugly Fruits. Découvrez toutes les informations sur la Semaine Suisse du Goût.

    Lire la suite