Vaudoiseries citoyennes

Ceci est un message pour les Vaudois. Mais oui, vous savez, ces gens parfois un peu lents à la comprenette mais bien sympas au fond, qui vivent pas loin de la Venoge, mangent du papet et se rappellent toujours de l’occupation bernoise (oups!). En cette veille d’élections fédérales, voici celles et ceux qui ont soutenu les projets de la Smala sur le chemin de la simplicité volontaire et que nous souhaiterions voir au parlement. Nous les considérons hors des dogmes partisans. Aux États (et au national), Luc Recordon, principal parrain d’Ecopol, avocat et ingénieur alternatif qui a partagé avec nous son temps et ses réseaux pour faire bouger les choses lorsque personne n’y croyait, avec Géraldine Savary, soutien des débuts de la chambre de l’Economie Solidaire en 2009. Au Conseil national, nous soutenons 6 candidats que nous avons eu l’occasion de voir sans fards. Nous leur faisons confiance au-delà des apparences.
  • Claude Béglé (13), entrepreneur social visionnaire, bien plus que la presse ne le reflète ; il débarqua en 1994 comme bénévole balayeur du 1er centre socio-culturel Tir Groupé, et nous soutient depuis lors en aidant nos stagiaires, en donnant conférences de soutien, en favorisant la mise en réseau…
  • Isabelle Chevalley (18), rencontrée bien avant ses succès, qui nous conseille sur nos projets depuis 2006 et s’engage à fond pour un monde sans nucléaire, tout en vivant chichement.
  • Jean-Michel Dolivo (08), avocat qui nous a défendu gratuitement dans un moment difficile en 1998, sans jamais demander de contrepartie, toujours au service des plus démunis.
  • Isabelle Moret (17), qui nous a soutenu elle aussi au lancement d’APRES-Vaud  la chambre de l’Economie Solidaire, sans calcul électoral, proche de l’esprit humaniste qui nous anime.
  • Christian van Singer (09), a nous a aidé à faire des économies d’énergies dans nos maisons
  • Sandrine Cornut (13), qui nous a si bien reçu à la Casona Latina qu’elle gère avec passion.
Et pour les 12 autres sièges ? Aucune idée, on se dit que mieux vaut suggérer  6 noms solides que 18 noms pour faire joli.  Vous pouvez toutefois voter 2x pour chacune de ces personnes. Il y a un bulletin vierge à la fin du cahier de vote, l’utiliser n’aide pas des partis, des appareils, mais donne de la voix à des gens, comme nous.

Rétrolien depuis votre site.